Rapport de bataille, 18 Pentobre

Rapport de bataille, 18 Pentobre

« D'où viennent-ils ? », s'exclama Saradomin tout en transperçant le torse d'un béhémoth des ombres d'un éclair de magie. Ce dernier trembla et gronda, mais loin d'être dissuadé, continua son chemin vers les armées de mortels.

« Moins de bavardage, plus d'action », siffla Nex en se propulsant dans les airs pour essayer d'attirer le béhémoth au loin.

Après trois semaines de combats incessants, ils étaient tous épuisés. Même avec le pouvoir de la corne de frisson, il leur fallait rassembler toutes leurs forces pour vaincre chaque nouveau béhémoth et, à en croire Nex, ces bêtes étaient de plus en plus coriaces.

La dernière fois qu'elle avait seulement entendu parler d'un béhémoth des ombres, il lui avait été décrit comme un habitant des profondeurs du royaume des ombres. Cependant, maintenant qu'elle en avait combattu quelques-uns et évalué les différences entre ses pouvoirs et les leurs, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si ceux-ci pouvaient venir d'ailleurs. D'un endroit encore plus lugubre.

« Nex ! », appela Cendra d'un endroit bien en dessous d'elle. Nex eut à peine le temps de regarder vers le bas qu'une griffe presque invisible la fit décrocher dans un large geste brusque et elle plongea vers le sol. Elle s'était fatiguée. Elle était devenue négligente. Cette guerre était une guerre d'usure et l'avantage n'était clairement pas en leur faveur.

Prise de tournis, Nex se releva. Le sol lui-même sembla trembler alors que le béhémoth rugit et se mit à charger vers elle. Elle prépara une attaque : une boule d'ombres voire trois feraient l'affaire, mais elle perdit l'équilibre.

« Que se passe-t-il ? », cria Saradomin. Ce n'était pas l'imagination de Nex, après tout. Le sol tremblait bien sous leurs pieds. Il se fissurait même. Une vague de chaleur la submergea alors que la terre se fendait et le béhémoth hurla, glissant inexorablement dans le gouffre.

Une main griffue d'obsidienne scintillante agrippa le rebord, suivie d'une autre, puis dans un bruit de roche sourd, une créature que Nex n'avait jamais vue s'extirpa du gouffre.

« Nous sommes les TotHaar, dit-elle. Ce corps est TotHaar-Hok, qui parle pour tous. Nous sommes venus écraser les envahisseurs. »

Ébahie, Nex ne put qu'acquiescer. Elle avait entendu parler des TotHaar, que ce soit dans des légendes et les rapports de renseignement d'Azzanadra, mais jamais elle n'aurait imaginé en voir un de ses propres yeux.

« Incroyable, s'exclama Saradomin, en flottant jusqu'au sol pour les rejoindre. Le Protecteur du monde a réussi. »

TotHaar-Hok, irrité, se tourna pour lancer un torrent de flammes vers le béhémoth, qui luttait pour sortir du gouffre. Celui-ci gémit et se débattit, avant de se propulser dans un tourbillon d'ombres et de griffes désespéré directement sur son persécuteur, s'agrippant au torse de TotHaar-Hok et emportant toutes les parties dont il pouvait se saisir dans le gouffre alors qu'il s'y enfonçait.

Nex et Saradomin observaient en silence, choqués. Une roche, appartenant peut-être auparavant à un bras, tomba au sol dans un léger bruit sourd.

« … On m'avait fait croire qu'ils seraient plus efficaces », réussit à articuler Nex.

Le sol se mit à trembler de nouveau. Le tas de roches qui était TotHaar-Hok trembla avant de se reformer. La chaleur s'intensifia. Saradomin fit un pas en arrière. Nex sortit les dents.

Une main griffue d'obsidienne scintillante atteignit le rebord, suivie d'une autre, puis d'une autre, puis d'une autre. Là où un TotHaar était tombé, cinq prirent sa place. Le plus petit des cinq fila vers la pile de débris et se mit à les rassembler. Le plus grand s'avança.

« Nous sommes TotHaar-Hok, déclara-t-il. Ne vous inquiétez pas. Le corps est facile à remplacer. »

Les créatures levèrent les bras, récitant une incantation dans une langue primitive que Nex trouva impossible à identifier. Dans un dernier hurlement désespéré du béhémoth, l'immense gouffre se referma, ne laissant à sa place que de la terre brûlée et l'odeur d'une ombre calcinée.

La plus grande des créatures se retourna vers eux.

« Cet endroit est rempli d'impuretés », lança-t-il, faisant nonchalamment tourner son énorme main griffue.

« Nous allons les éliminer. »

Haut de la page